IMG_2761

En ce moment

Février 2016 – Le Népal très affecté par le blocus des frontières avec l’Inde

L’adoption d’une nouvelle Constitution par le gouvernement népalais, au mois de septembre 2015, a débouché sur une grave crise économique et humanitaire, qui semble enfin prendre fin ces jours-ci. Pour mieux comprendre la situation, voici un résumé des récents événements :

L’ethnie madhesi, d’origine indienne et installée dans la région du Teraï au Népal, a organisé ces quatre derniers mois d’importantes manifestations, s’estimant lésée par les nouvelles dispositions constitutionnelles adoptées en septembre dernier. Face à ces débordements, de nombreux postes-frontières entre l’Inde et le Népal ont donc été fermés dans cette région, point névralgique des ravitaillements et importations qui font vivre le Népal.

Le transport de produits alimentaires, de médicaments, de carburant et de matériaux de construction vers le pays himalayen a été rendu quasi-impossible par ce blocus.
Le village de Kharikhola, comme de nombreux autres, a été totalement paralysé par ces événements : les travaux de reconstruction n’ont pas pu continuer, faute de matériaux. Le blocus a finalement été levé la semaine passée, et le passage de la frontière est à nouveau possible. Les travaux devraient donc pouvoir reprendre à Kharikhola ces jours-ci, et la situation s’améliorer progressivement, même si les villageois restent très affectés depuis le séisme du 25 avril 2015, notamment par le manque d’électricité qui se fait toujours très rare.

Un aperçu en images de la reconstruction entamée au village de Kharikhola :

…Et des images filmées dans le district de Dhading, lui aussi très affecté par le séisme et ses répliques :


Pour davantage d’informations sur la situation au Népal consécutive au tremblement de terre et au blocus des frontières, nous vous proposons la lecture de ce texte, transmis par nos amis de l’association Audrey Jacobs qui oeuvre au Népal depuis de nombreuses années et qui dressait, quelques jours avant la levée du blocus, un bilan alarmant de la situation.

> Retrouvez nos précédents articles sur le séisme :